Use case : totem 3.0

SN3D créé le 12ème Diable pour l’équipe nationale de Belgique  » Les Diables Rouges » dans le cadre de la campagne de communication audacieuse orchestrée par Havas Worldwide Brussels pour son client Luminous.

SN3D, startup spécialisée dans la conception d’objets de communication 3D connectés, innove à l’occasion de l’Euro 2016 avec la réalisation d’une figurine technologique d’environ 40cm : le « 12ème Diable ». Dans le cadre d’une opération de communication orchestrée par l’agence Havas WW Brussels pour Luminus1, cet objet 3D connecté accompagnera l’équipe belge pendant la compétition afin de retranscrire « dans la vraie vie » le soutien manifesté par leurs supporters sur les réseaux sociaux.

 

IMG_3412Sollicitée avant tout pour son expertise de la création d’objets complexes et sur-mesure en impression 3D intégrant des solutions hardware, SN3D a été en mesure d’apporter une réponse adaptée à un projet ambitieux : « Au cours des premiers échanges avec Havas WW Brussels, nous nous sommes rendus compte que la technologie nécessaire à la réalisation du « 12ème Diable » n’existait pas sur le marché, et que l’étude et la production de celle-ci n’étaient pas réalisables dans le temps imparti. SN3D s’est donc appuyée sur son expertise globale afin de développer la solution adéquate pour répondre à cette demande dans les délais », explique Monel Mancel, Fondateur de SN3D.

Le « 12ème Diable », figurine technologique, accompagnera les joueurs de l’équipe nationale de Belgique pendant l’Euro en retranscrivant les messages d’encouragement destinés aux Diables Rouges sur Twitter : à chaque tweet, le 12ème Diable s’allume et le message s’affiche sur un petit écran tactile au pied de la figurine. Plus les supporters postent des encouragements, plus le 12ème Diable a de l’énergie et plus il s’allume. Ainsi, toute la Belgique peut transmettre son énergie directement aux Diables Rouges et les porter vers la victoire.

Cette initiative originale s’inscrit dans les évolutions actuelles du marché et dans l’avènement du phygital, dont elle est une parfaite illustration : en retranscrivant le monde digital dans la « vraie vie », l’objet devient un moyen de matérialiser ce qui se passe sur les réseaux sociaux. Or ces derniers sont aujourd’hui devenus de véritables vecteurs pour les marques, sur lesquels repose en grande partie leur notoriété. Un concept qui est au cœur de la stratégie de SN3D, et qui s’applique aussi bien au monde sportif qu’à celui de l’événementiel, de la culture ou de l’entreprise.

S’appuyant sur son expertise de la création d’objets 3D connectés, la startup a été en mesure de répondre à la sollicitation de Havas WW Brussels et de son client Luminus, en proposant une technologie innovante. Reposant sur une combinaison technologique associant un bloc hardware et un bloc software développé en java, SN3D a créé une interface capable de retranscrire le « bruit » de Twitter de manière autonome grâce à des LED. Un programme économe en énergie capable de compresser les données et disposant d’une autonomie de 6 heures.

1  Producteur d’électricité et fournisseur d’énergie sur le marché belge